1, Rue du Capitole - 11100 Narbonne

phone04.68.32.80.90

emailsevigne.admin@wanadoo.fr

Notre histoire

1556

Jeanne de Lestonnac voit le jour à bordeaux.Elle est la nièce du célèbre écrivain Michel de Montaigne. Jeanne se rend compte que ses parents ne sont pas d’accord entre eux sur le sujet de son éducation chrétienne. Son père veut l’aider à grandir dans la foi catholique tandis que sa mère souhaite l’éduquer dans la religion protestante. Son cœur d’enfant aimant et sensible est déchiré.

« Seigneur, qui dois-je écouter ? J’aime autant l’un que l’autre… Lequel de mes parents a raison, Aide-moi à y voir clair… »

Jeanne prie et elle choisit de rester catholique.

1573

Jeanne est maintenant devenue une belle jeune fille. Elle épouse le baron Gaston de Montferrand Landiras. Elle se confie à Dieu.

Elle a la joie de donner naissance à de beaux et solides enfants : deux garçons et trois filles.

Tout le monde l’aime beaucoup pour sa simplicité et sa générosité. La misère est grande dans certains quartiers de Bordeaux et Jeanne trouve sa joie dans le service des pauvres.

1597

Jeanne devient veuve. Ses enfants élevés, elle se sent attirée à se donner totalement à Dieu et dans sa prière lui reviennent souvent ces paroles :

« Prends garde ma fille de ne jamais laisser éteindre ce feu que j’ai allumé dans ton coeur. »

1603

Le 11 juin, Jeanne part pour Toulouse au monastère des Feuillantes. Mais cette vie est rude et austère à tel point qu’elle tombe malade ; elle se tourne alors vers le Seigneur et lui confie son désarroi.

A la fin d’une longue prière, elle sent dans son cœur une grande paix, elle comprend que le Seigneur lui a confié une mission :

« J’accepte de tendre la main à tous ces enfants et ces jeunes qui attendent mon aide pour te connaître et t’aimer. »

Elle retourne vivre dans la solitude ; elle reste dans la joie, la paix et la sérénité. Elle se prépare à réaliser sa mission : tendre la main.

1605

Elle revient sur Bordeaux où avec plusieurs jeunes filles, elles soignent les malades de la peste. Elle rencontre des pères Jésuites qui lui proposent de créer une Congrégation de femmes pour s’occuper de l’éducation des filles. Jeanne accepte avec toute sa générosité et l’enthousiasme qui l’habite à la pensée de cette nouvelle existence :

« Seigneur, qu’il soit fait selon ta parole ! »

1607

Le 7 avril, la Compagnie de Marie de Notre-Dame est née !

La mission a bien commencé. Plusieurs évêques demandent à Jeanne de venir dans leur ville pour ouvrir des écoles de filles.

1640

Jeanne meurt le 2 février à Bordeaux. Elle laisse trente maisons de Notre-Dame en France. L’oeuvre continue, les religieuses passent les mers pour annoncer Jésus-Christ.

1607

Jeanne de Lestonnac fonde la compagnie de Marie Notre Dame à Bordeaux.

1641

Le 4 mai, huit religieuses de Béziers arrivent à Narbonne. Elles s’établissent Place Bistan. A l’entrée du lycée Beauséjour, on peut voir la retonde de l’ancienne chapelle.

1792

La révolution n’épargne pas la Communauté des « Dames de Sainte-Marie ». Les religieuses qui ne veulent pas prêter serment à la constitution civile du Clergé ne sont sauvées que par la mort de Robespierre.

1823

L’archiprêtre de Saint Just demande à Marie Thérèse du Terrail, Supérieure à Toulouse, de reprendre l’oeuvre éducative de la jeunesse féminine. L’emplacement offert est l’implantation actuelle, entre la rue du Capitole et la rue Ancienne Porte Neuve.

1840

Monsieur Figeac, architecte, fait don à la Communauté d’une statue de la Vierge : Notre Dame de la Paix. De nombreuses faveurs sont obtenues par son intercession.

1905

En exécution des lois Combes, les religieuses – au nombre de 64 – doivent quitter la maison en Septembre. Au lieu de se disperser, elles restent sur Narbonne prêtes à rouvrir le pensionnat.

1906

Le 1er janvier, après bien des péripéties, l’école peut être rouverte, mais dans un autre local : la maison Chefdebien. 20 rue Louis Blanc.

1912

L’immeuble de Notre Dame est mis en vente, racheté par le Docteur Aussilloux qui le loue au Pensionnat portant le nouveau nom de « Sévigné ».

1960

Signature des contrats avec l’Etat.

1966

Un local neuf, construit rue Ancienne Porte Neuve, regroupe les différentes classes du Primaire.

1968

L’institution Sévigné devient Collège mixte et l’établissement Beauséjour lycée mixte.

1991

La communauté Éducative de Sévigné relit, dans la tête, une longue page d’histoire : 350 ans de présence.

1999

La mission de la Compagnie de Marie de Notre Dame se poursuit dans la fidélité au projet éducatif de Sainte Jeanne de Lestonnac, grâce à une équipe de laïcs.

2003

Aménagement des locaux des classes maternelles.

2004

La compagnie Marie Notre-Dame passe le témoin à une équipe de laïcs après 363 années de présence à Narbonne.

Notre établissement

chevron_rightNotre histoire

chevron_rightLe projet éducatif

chevron_rightL’OGEC

chevron_rightL’APEL

chevron_rightLa pastorale

chevron_rightScolarest

chevron_rightRéseau d’établissements

chevron_rightComment s’inscrire ?

Pour nous contacter

languagewww.institutionsevigne.net

emailsevigne.admin@wanadoo.fr

home1 rue du Capitole, 11100 Narbonne

phone04.68.32.80.90